•                                       LES BOUGIES

     Le nombre minimum de bougies utilisées dans un cercle rituel est de six: deux pour l'autel et une pour chacun des points cardinaux.

    On utilise généralement des bougies blanches, à moins qu'un rituel ou un charme n'exige une couleur différente; les bougies utilisées pour la célébration des huit sabbats peuvent être d'une couleur associée, par exemple.

    Veillez à ce que les bougies soient assez longues pour durer jusqu'à la fin du rituel, et utilisez-en de nouvelles à chaque fois.

    Veillez à ce qu'elles soient positionnées de façon sûre dans des bougeoirs stables, et non exposées aux courants d'air, surtout si elles sont par terre.

    Représentant l'élément du feu, la bougie est un des éléments essentiel d'un cercle magique, et de tout rituel. Ainsi, elle peut elle aussi être consacrée, à l'aide d'huile de myrrhe, et chargée d'énergie et de désir grâce à la concentration.
    La signification de la bougie varie en fonction de sa couleur, et il vous faudra donc la choisir soigneusement en fonction des effets recherchés. Pour connaître les différentes propriétés des bougies selon leurs couleurs, cliquez ici ou rendez-vous à la section correspondance dans le menu les outils de la pratique Wicca. 

    Etant donnée l'importance des bougies dans tout rituel de magie, il est bon que vous les personnalisiez et les adaptiez à vos goûts, à vos besoins. Vous pouvez donc très bien les fabriquer vous-même, y mêler des herbes spécifiques au charme voulu, les enduire d'huiles essentielles. C'est à vous de décider ce qui vous convient le mieux.


    La flamme de vos chandelles peut aussi être interprétée. Il faut cependant prendre en compte les facteurs potentiels qui influeraient sur ces signes, particulièrement si la pièce est aérée ou si votre séance a lieu à l'extérieur.

     - Au moment où vous allumez vos chandelles, si la flamme brille et qu'elle est haute, cela indique que votre pièce est bonne conductrice d'énergie. Sinon un rituel de purification s'impose.

    - Si votre chandelle blanche est de faible intensité c'est peut-être qu'une énergie négative bloque votre énergie. Demandez de l'aide à l'élément du feu pour rétablir la communication de votre énergie.

    - Si une flamme de l'une de vos chandelles tourne dans le sens des aiguilles d'une montre c'est que les bonnes énergies sont près de vous et que votre rituel est béni.

    - Si la flamme d'une de vos chandelle est courte et différente des autres, c'est l'énergie de guérison qui est avec vous.

    - Si vos chandelles ont la couleur de l'arc en ciel c'est que les anges vous accompagnent dans votre rituel.

    - Si la flamme pointe vers le ciel bien haut, vous êtes en présence d'entités supérieurs qui regardent votre rituel avec intérêt.

     Le rituel qui suit peut être utilisé lorsqu'une réponse est demandée aux Puissants.
    Dans ce cas, les bougies serviront d'intermédiaire, de moyen de communication. Avant d'aller vous coucher, dotez-vous d'une bougie blanche, de deux noires et de trois rouges.

    Disposez-les en triangle, la bougie blanche symbolisant la pointe.
    Placez un morceau de cannelle devant celle-ci, de l'aloès sur les noires, et les clous de girofle pour les rouges.
    Asseyez-vous devant vos chandelles, et posez votre question en fixant longuement la blanche.
    Éteignez-les en commençant par la couleur rouge, et laissez le tout en place.
    Couchez-vous directement ; la réponse devrait s'imposer à vous à votre réveil.


     

     


    Retour                                                                                                                                                            Sommaire
        
        

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •                   LE SEL

     Le gros sel, de préférence gris, est indispensable pour éloigner les ondes négatives et protéger du mal.
    Certains l'utilisent non seulement sur l'autel, mais également pour tracer la circonférence du cercle.

    Vous ne devez pas voir dans le sel un produit de peu de valeur, car tout le monde connaît l'importance qu'avait le sel dans la vie des hommes d'autrefois, notamment dans des pays comme la France, l'Italie, l'Espagne ou le Portugal, qui comptaient d'importants élevages de bétail dont ils exportaient la viande, ou qui faisaient le commerce du poisson salé.

    Le sel avait également une grande importance dans de nombreux secteurs : outre qu'il était utilisé pour l'alimentation des hommes et des animaux, on l'employait aussi dans la conservation des produits alimentaires, comme désinfectant en médecine, et pour tanner les peaux.

    Son importance était telle qu'il devint même un objet de troc : les mercenaires suisses des XVIe et XVIIe siècles étaient payés avec du sel, d'où le nom de salaire pour indiquer une rémunération.



     


    Retour                                                                                                                                                            Sommaire
       
         

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •                  LE CHANDELIER

     Le chandelier peut avoir différentes formes et contenir un nombre variable de bougies.

    Entre les chandeliers classiques, en argent, à trois branches, et les chandeliers modernes en fer forgé ou en verre, chacun peut choisir la forme, la matière et la couleur qu'il préfère.
    Notre tradition penche en faveur du modèle le plus simple : le traditionnel « bougeoir ».

    Certains soutiennent qu'il faudrait travailler avec une bougie placée à chaque point cardinal et deux bougies supplémentaires sur l'autel, mais nous n'aimons guère les choses trop compliquées et nous préférons n'avoir qu'une seule bougie, même assez grosse, que l'on tient devant soi pendant les rituels d'invocation ou en remerciement.

    Si, en revanche, vous voulez réaliser la « magie des cierges », il faut vous munir de chandeliers identiques.

    Pour les porte-bougies, les personnes qui jouissent d'une certaine dextérité manuelle préfèrent les fabriquer elles-mêmes, en modelant de la glaise ou en sculptant un morceau de bois. Il faut faire attention à ce dernier matériau car il peut prendre feu facilement, surtout s'il contient de la résine.




    Retour                                                                                                                                                            Sommaire
       
         

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire

  • LA BOULE DE CRISTAL



     Si les cristaux de quartz jouissent aujourd'hui d'une très grande popularité, la boule de cristal de quartz est un instrument magique fort ancien.

    La plupart des boules de cristal disponibles de nos jours sont en verre, en verre au plomb ou même en plastique.
    Un prix élevé ainsi que la présence d'inclusions ou d'irrégularités permettent de déterminer s'il s'agit d'une authentique sphère de cristal de quartz.

    Le cristal est employé depuis longtemps dans la divination contemplative.
    Le voyant plonge son regard dans la boule de cristal jusqu'à ce que ses facultés suprasensibles se déploient et que des images, perçues en pensée ou projetées dans l'épaisseur du cristal, révèlent l'information demandée.

    Le cristal peut en outre être utilisé pour recevoir les messages des Dieux ou pour emmagasiner l'énergie soulevée dans les rituels. Certains wiccas scrutent la boule de cristal pour y découvrir des images de la Déesse ou d'existences antérieures. La sphère de cristal est un objet magique relié au divin ; si vous en trouvez une, prenez-en grand soin.


    Lorsqu'elle est exposée périodiquement à la clarté de la lune ou frottée avec de l'herbe de la Saint-Jean fraîchement cueillie, sa capacité à stimuler nos pouvoirs psychiques s'accroît. Elle peut tenir un rôle central dans les rituels de la pleine lune.




    Retour                                                                                                                                                            Sommaire
       
         

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  


    LES CORDONS (CINGULUM)


     Le mot "cingulum" désigne la corde traditionnelle des Sorcières.
    Généralement tressée, elle est portée autour de la taille et
    nouée par un nœud simple.

    Parfois orthographiée “singulum”, cette corde est donnée à la Sorcière lors de son initiation. Elle
    est ensuite utilisée lors des rituels et pour les sortilèges. 
    Le cingulum symbolise le lien qui unit la Sorcière à la Déesse et il
    est utilisé dans la magie des noeuds et les rituels de lien.
    Il est généralement fait en matière naturelle (coton, soie ou laine,
    par exemple).

    La plupart des Sorcières ont un ensemble de neuf cordons, mais il est rare qu'ils ou elles les utilisent tous.


    Traditionnellement, le cingulum mesure 9 pieds (environ 2m75) de long.
    Neuf, parce que c'est un nombre magique, trois fois
    trois, mais c'est aussi le nombre de mois de la grossesse, ainsi que le nombre de la Lune en magie cérémonielle. Il semble que ce soit Gerald Gardner qui ait défini la longueur du cingulum moderne, en se basant sur les Clavicules de Salomon.

    Tous les cordons doivent être de quelques 3 m de long, de la longueur du diamètre du cercle magique, et ont les deux extrémités scellées, pour éviter qu'ils s'effilochent.
    Pour tracer un cercle de 9
    pieds avec une corde, la Sorcière marque le centre du cercle avec un bâton ou l'athamé, et y attache une extrémité de la corde. Elle utilise ensuite l'autre extrémité pour tracer la circonférence du cercle en marchant autour du centre avec la corde
    tendue.

     


    Les couleurs et leurs significations varient selon les traditions.
    Il est une tradition assez répandue, où les Wiccains portent un cordon bleu autour de la taille (est), tandis que les Wiccaines portent un cordon rouge (sud).
    Les autres couleurs sont le vert (ouest), le jaune (nord), le violet (le cercle), l'or (le soleil), l'argent (la lune), le blanc (l'échelle de la Déesse: ce cordon est parfois utilisé pour mesurer et tracer le cercle magique), et le noir (la Déesse sous l'aspect vieille femme).


     Certaines traditions préfèrent une couleur pour tous les membres du coven (rouge par exemple) alors que dans les covens traditionnels, il y a une couleur différente pour chaque degré.
    Le cingulum est alors utilisé pour identifier le degré d'initiation de l
    a sorcière.
    Lorsqu'il y a des couleurs différentes pour chaque degré, c'est la couleur la plus élevée qui est portée, ou bien
    toutes les cordes des divers degrés sont tressées ensemble.

    Par exemple, une corde verte peut être utilisée pour identifier un novice.
    Un initié du premier degré peut porter une corde
    blanche, symbole de leur renaissance spirituelle.
    Un initié du second degré peut porter un cingulum bleu qui représente la
    paix et la méditation.
    Un initié du troisième degré peut ajouter une corde rouge à la bleue et la blanche des degrés
    précédents.
    Souvent, la Grande Prêtresse porte une corde argentée comme symbole de la Déesse et de la Lune, et le Grand
    Prêtre porte une corde dorée pour le Dieu et le Soleil.
    D'autres membres du coven peuvent porter d'autres couleurs selon leur statut : le cingulum noir pour le protecteur et le
    messager, le cingulum violet, couleur de la sagesse, pour les femmes âgées, etc.


    Le cingulum peut aussi être utilisé pour les handfastings, les initiations et lors de travaux magiques.
    Lors du handfasting, les
    mains du couple sont liées par une corde (généralement rouge) qui symbolise leur union.
    Lors d'une initiation, le novice est
    attaché avec un cingulum pour montrer sa confiance et pour symboliser sa renaissance spirituelle lorsque la corde est
    dénouée.

    Cette corde peut aussi être utilisée en la nouant pour "piéger" des énergies dans un but spécifique, et les libérer
    lorsque le travail magique est terminé.



     


    Retour                                                                                                                                                            Sommaire
        
         

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique